Relevés imprimables : état civil, actes notariés, dénombrements.
ancien régime :
1618-1792  Baptêmes +
1650-1792  Mariages  +
1650-1792  Sépultures  +

nouveau régime :
1793-1932  Naissances +
1793-1932  Mariages  +
1793-1932  Décès  +
registres de catholicité :
1875-1905  Baptêmes
1875-1905  Mariages
1875-1905  Sépultures
mise en ligne le :
12/06/2009
"
"

27/07/2009
02/02/2009
09/07/2009

26/12/2007
"
"
mise à jour le :
25/02/2011
"
"

"
"
"
auteur :
Bernard LOULERGUE
"
"

"
"
"
"
Dominique PETITPEZ
"
"
dénombrement de la population :
année 1911 par Bernard LOULERGUE  le 17/08/2010
Pages :
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14
  Compléments :  
Migrants hors du limousin
Sur le Ministère de la Culture :
Base Mérimée   Base Mémoire
Poussanges sur le portail creusois
Monuments aux Morts
La commune vue du ciel
Population légale : (Insee)
Dénombrements :
2007
1906
1806
147 hab.
548 hab.
900 hab.
Superficie :
Altitude :
Densité :
2335 hectares
564 à 861 mètres
6 hab. au km/carré

 
  Les Poussangeois      Insee : 23158
Commune suivie par Bernard LOULERGUE,
porteur du nom d'un village,
y a trouvé bon nombre de ses ancêtres.
N'hésitez pas à le contacter pour vos recherches généalogiques.

 
 
  Bénédiction des cloches de l'église Saint Pierre et Saint Paul :
L'église en mai 2009

image

image
Le 15/11/1711 la grande et la seconde cloche de l’église de Poussanges ont été bénies par moy soussigné, en ayant obtenu la permission de Monseigneur l’evesque de Limoges, leurs dates étoint cy devant scavoir la grande de l’an 1522 et la seconde de l’an 1584. En foy de quoi j’ai signé GOUZE curé de Poussanges.
En marge de l’acte : La grande cloche pese 1045 livres, la seconde 609 livres.

Le 20/11/1720 a été bénite par moy soussigné suivant la permission que j’en avais reçu de monseigneur L’Evesque la seconde cloche de la paroisse de Poussanges sous le nom de Saint Paul elle peze 525 livres.Signé GOUZE, curé de Poussanges.

Ce Jourdhuy 20/09/1719 a été faite la bénédiction de la chapelle du rosaire et de St Jean Baptiste a costé de la nef de l’église paroissiale de Poussanges par Messire François DEGAS prêtre ancien curé de Magnat L’etrange commis par Monseigneur l’évéque de Limoges par commission de luy signé le 19/08 dernier suivant le procés verbal qu’il a dressé à ce jourdhuy,
moy sousigné présens Gouze curé de Poussanges.
  Villages de la commune en 2001
image

Arboureix, Arfeuille, La Basse, La Bierge, Le Boucheix, Le Boueix, La Bussière, Le Chalard, Chameroux, Cherlonneix, Chez-Vialle,
Dejoux, La Ganne, Geniveix, Lachaud, Lavaleix, Liffault, Longevergne, Loulergue, Le Mazaud, Le Moussard, Peyrol, Pierrefitte, Queyriaud, La Raguse, Rebeyreix, La Roche, La Somme.  

  Conservation des registres paroissiaux et d'état civil aux AD23
  Collection communale conservée en mairie : BMS. de 1626 à 1790 ; NMD. de 1793 à nos jours.
Aucun versement de la collection communale aux archives départementales.
Collection du greffe conservées aux AD23 : 1740-1792 (lacune 1757) ; 1793-1932.
  Paroisses et communes de France, Christian Poitou, CNRS éditions, 2001
image
D'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bande de gueules chargée de trois lionceaux d'argent
En 1477 « pays et comté de la Marche », chatellenie de la Montagne (Dupont-Ferrier). Châtellenie de la Montagne en 1643 et 1686;
de Felletin en 1751.
La Chalard, Cherlonnet, Lachaud et Longeverne possédaient des justices seigneuriales ressortissant à la sénéchaussée de Guéret.
Province : Marche (blason ci-contre)
Vocable : Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Toponymie :
Paussanges (pouillé de 1773) ; Pousanges (1801).
  Dictionnaire topographique, archéologique et historique par A. Lecler (édition de Limoges 1902)

image
 
image










image

POUSSANGES est le chef-lieu d'une commune dans le canton de Felletin, qui a 2,317 hectares de superficie et 629 habitants.
Son altitude est de 844 mètres au midi et de 682 au nord.

Parrochia de Pocengiis, en 1157 (Ch. de Moutier-Rozeille).
Parrochia Pousenjas au XII° siècle (Cart. de Blessac).
Capellanus de Possanges, au XIV° siècle (Pouillé).
Parrochia de Possanges, en 1447 (Ch. de Moutier-Rozeille).
Possenges, en 1462 (Sénéch.). Possengas et Poussengas, en 1504 (Terr. de Saint-Avit).
Paroisse de Poussange, en 1580 (Terr. de Felletin).

Poussanges faisait partie de l'ancien archiprêtré d'Aubusson.

Pépin donna au monastère de Manzac en Auvergne, l'an 764, l'église de Saint-Caprais de Poussanges.

Jusqu'à la Révolution, il y avait en ce lieu un prieuré dont la fête patronale était celle- de saint Pierre et de saint Paul.
Le prévôt de Chambon-Sainte-Valérie y nommait les titulaires.

Au siècle dernier, la cure, qui payait 76 livres de décimes, avait 780 communiants (1,040 habitants).
Ses patrons étaient aussi saint Pierre et saint Paul. Le droit de nomination appartenait au prévôt de Chambon-Sainte-Valérie, et il y a nommé des curés en 1478, 1498, 1516, 1560, 1562, 1563, 1584, 1573, 1577, 1615, 1616, 1625, 1659, 1701, 1727.

Une chapelle de Saint-Laurent existait dans la Paroisse de Poussanges; en 1741 il fut défendu d'y garder le Saint-Sacrement.
En 1746 elle fut vendue avec la seigneurerie de Ribeyreix.

N. Michon mourut curé de Poussanges en 1159. Pierre Jagot, nommé en 1759, était âgé de 45 ans en 1770.
Confesseur de la foi, ainsi que le vicaire Guillaume Bourdier, qui fut déporté. François Gipoulon, né à Felletin le 13 décembre 1757, avait été vicaire de Beaumont à Felletin. Il fut nommé curé de Nouhant en 1803 et transféré à Poussanges en 1804; il y resta jusqu'en 18.26.
N... Florent était curé en 1826 et Louis Tixier fut nommé en 1836. Michel Brugère en 1871. Louis Channeau était seigneur de Poussanges avant 1667.

François Barjon est qualifié seigneur de Poussanges et de La Pouge en 1702.
Joseph-Marien Brachet était seigneur de Poussanges en 1746, et résidait à Ribeyreix ; il était fils de François Brachet, seigneur de Poussanges et de Ribeyreix, et de Claude de Gardaillac

Mai 2009 :

image

image

image

image

image

image
Les villages de cette commune sont :
Arfeuille (L').
Basse (La) alias Besse (La).
Bierge (La).
Boucheix (Le).
Boueix (Le).
Bussière (La).
Chalard (Le), dont était seigneur en 1680 François d'Arfeuille et en 1761 Charles-François d'Arfeuille.
Chameyroux.
Cherbonneix, alias Chez Launeix.
Chez-Vialle.
Dejoux.
Fossés (Les).
Gâne (La).
Geniveix, vendu en 1746 par Joseph Marien Brachet.
Lachaud.
Lifaud.
Longe-Vergne.
Loulergue.
Maspeyroux (Le).
Mazaud (Le).
Moussard (Le).
Nerbaud.
Pérolle.

Pierrefitte, entre Pierrefitte et Marsouleix, commune de Magnac-Lestrange, est une pierre debout, en forme de pyramide tronquée appelée la Pierre des trois seigneurs. Ou croit que c'est une borne moderne limitant les seigneuries voisines, mais le nom du lieu qui semble indiquer un menhir. En 1729, Pierre Mage vendit à Pierre Roy, bourgeois de Felletin, le fief et domaine de Pierrefitte pour 6,550 livres. Cette famille, qui ajouta dès lors à son nom celui de cette terre, porte : de sable à deux épées d'argent, posées en sautoir accompagnées en chef de trois étoiles d'or et en pointe d'un croissant d'argent.

Queyriaud (Le).
Raguze.
 


Ribeyreix ou Rebereix, appelé Riberisius et quelquefois Barberisius, avait une chapelle dédiée à Saint-Sauveur. Adalbert et sa femme Otberte qui l'avaient fait construire la donnèrent à la cathédrale de Limoges la IV° année du roi Lothaire, en 962. Elle fut soumise au curé de Poussanges. Le 9 mars 1585, une vicairie fut fondée au château de Ribeyreix par Anne de Ribeyreix, et augmentée par son mari Pierre de Mirambel, écuyer. Elle avait pour patron saint Laurent. En 1701, Jean Brachet de Pelouse, chevalier, prieur de Beissac, comme tuteur des enfants de François, son frère, chevavalier, seigneur de Ribeyreix et de Poussanges, y nommait un titulaire. Claude de Saint-Aignant céda Rebeyreix, à titre d'échange, en 1629, à Louis Channeau. Louis Brachet de La Nouaille en prit possession par son mariage avec Isabelle Channeau en 1667. Il échut ensuite à Louis Brochet, carme déchaussé, qui était dit chevalier de Rebeyreix, puis à son frère aîné François, époux de Claude de Cardailiac. Le fils de ces derniers, Joseph. Marien Brachet, chevalier, seigneur de Rebeyreix et Poussanges, vendit en 1746, pour la somme de 40,300 livres, la seigneurie de Rebeyreix, consistant en un château garni de créneaux et flanqué de deux tourelles avec une vieille tour carrée à côté, à quatre étages, sans cheminées ni planchers, crevassée et presque en ruines, et une autre tour ronde, du côté droit en entrant. Plus une chapelle bâtie au dessous de la chaussée de l'étang de La Porte, dédiée à Saint-Laurent, avec garenne, étang, prés et terres, mouvant en partie du vendeur, en partie du comte de la Feuillade. Plus les domaines de Genivet, de l'Arfeuille et de l'Arbre, avec les droits de justice sur le bourg de Poussanges et sur les villages qui en dépendent. » C'est apparemment par cette vente que la seigneurie de Rebeyreix passa dans la famille Roy-de-Pierrefitte, dans la personne de Pierre Roy, du Marceleix..

Roche (La).
Somme (La).
Valleix (La).

 

Jean-Luc JOLY pour GenDep23 ®