GUÉRET
Chef-lieu du département et d'arrondissement
Département de la Creuse
 
 
  Relevés imprimables de l'état-civil de la commune :

1765-1779  Baptêmes
1765-1779  Mariages
1765-1779  Sépultures

1853-1862  Naissances
1853-1862  Mariages
1853-1858  Décès

Dénombrement de la population :
Année 1911   photo récapitulative
En ligne le :
13/12/2009
"
"

05/04/2008

19/05/2008
06/08/2008


en cours
mise à jour :
30/03/2010



21/07/2008

22/06/2008
29/10/2008
auteur :
Francis GUICHARD
"
"

Bernard PRIEM
"
"
  Compléments :
Migrants hors du Limousin
Sur le ministère de la Culture :
base Mérimée        base Mistral
Guéret sur le portail creusois
Le monument aux morts
Vue du ciel
L'encours sur cette commune est assuré par Francis GUICHARD
Conservation des registres paroissiaux et d'état civil :
C.G. : 1678-1690 (manquent 1678-1792, 1737-1792 (1739) ; 1793-1932.
C.C. :1674-1792 (manquent 1679 en partie, 1703-1714).
Hôtel-Dieu : B.S. 1737-1792.
 
    Insee : 23096         
Clic sur la carte pour agrandir le canton de Guéret
 
Population légale (Insee) en : 2006
1906
1806
14792 h
8058 h
4014 h
Superficie : 2.621 ha
Altitude : 350 à 685 m
Densité : 526 h/km2
 
        Guéret : un peu d'histoire, des photographies et quelques chiffres :  
 
Cartes postales
anciennes :



image


image


image


image


image


image



 


Paroisses et Communes de France : Creuse
Christian POITOU, CNRS éditions, 2000

Province : Marche.
En 1477, "pays et comté de la Marche", châtellenie de Guéret (Dupont-Ferrier).
Châtellenie de Guéret en 1643, 1686, 1751.
Le dépôt de sel fut initialement établi à Glénic en novembre 1667 puis transféré à Guéret en mars 1668.
Guéret était le siège d'une châtellenie royale ressortissant à la sénéchaussée de la Marche.
Guéret était une "cure en ville murée" selon Nadaud (p.544)
Le chapitre de la Chapelle-Taillefert fut transféré à Guéret en 1763 dans la chapelle des Pénitents Blancs.
Toponymie :
Garet (XV°s.) ; Guaret (1436) ; Guerret (1709) ; Guéret (1801)
Territoire et administration :
En 1779, la collecte de de la ville et paroisse de Guéret, considérée sans doute comme trop étendue, fut divisée en deux collectes : celle de Guéret-Ville et Guéret-Paroisse (Dr F. Villard, notes sur Guéret au XVIII° s, dans MSSC, t. XI, 1898, p. 303)
Démographie :
1697 : 540 feux et 2300 habitants (J.Le Vayer, Mémoire de la généralité de Moulins, p. 50).
Communiants en selon Nadaud : 2000 (intra muros?) et 1600 (extra muros?)
Communiants selon le Pouillé de 1773 : 2000.


Notice par A. LECLER
Dictionnaire, topographique, archéologique et historique de la Creuse
Vve H. DUCOURTIEUX, imprimeur, Limoges, 1902

GUÉRET, ancienne capitale de la Haute-Marche, aujourd'hui chef-lieu du département de la Creuse (1),
comprend dans l'arrondissement qui porte son nom les cantons d'Ahun, Bonnat, Dun, Le Grand-Bourg, Guéret, La Souterraine et Saint-Vaulry.
Sa superficie est de 166,347 hectares, et sa population de 100,087 habitants.
Le canton de Guéret se compose des communes d'Ajain, La Chapelle-Taillefer, Glénic, Guéret, Jouillat, Ladapeyre,
Saint-Christophe, Sainte-Feyre, Saint-Fiel, Saint-Laurent, Saint-Victor, La Saunière et Savennes.
Il a 25,011 hectares de superficie et 19,562 habitants.
La commune de Guéret compte 7,799 habitants ; sa superficie est de 5,565 hectares.

Locus qui vocatur Waractus, Warecus, VIII° siècle (Labbe, Nov. Biblio. mss., II, 600. Vita St Pardulfi)
Castrum de Garait, vers 1150. Prior de Garait, 1180, 1200. Garac, 1189. (Cart. de Bonlieu)
Garactum, vers 1192. (Cart. de Bénévent)
Cœnobium Garactense. Garactensis ecclessia, XII° siècle. (Labbe, Nov. Biblio. mss., II, 281, 285. Chron. Gauf. Vos.)
Garait, vers 1250. (D'Hozier. Généal. de Chamborant)
Garectum, 1261. (Cart. d'Aubepierre)
Apud Garectum, 1285. (Baluze, Miscell, I, 282.)
Castellania de Guaracto, 1299. (Ch. de la Chapelle-Taillefer.)
Guaractum, 1308, 1316 (idem).
Castellania de Garacto, 1323. (Cart. d'Aubepierre.)
Baylia de Garacto, 1323. (Ch. des Ternes.)
Baillia de Garacto, 1332. (Cart. d'Aubepierre.)
Priori de Gararto, 1336. (Ch. du prieuré de Guéret.)
Guaret, 1373. (Cart. d'Aubepierre )
Prior de Garacto, XIV° siècle (Pouillé).
Capellanus, Villa de Garacto, 1402, 1424. (Ch. des Ternes.)
Caret, 1406, 1424, 1436, 1445, 1446.
Guaret, 1406, 1446. (Archives de Guéret.)
Garatum, 1412, 1429. (Ch, de la ChapelleTaillefer.)
Paroisse de Garet, 1417. (Terr. de Montbut )
Garet, 1420. (Terr. de Guéret )
Guaret, 1434. (Arch. de M. Jorrand.)
Castellanus de Garecto, 1436. (Cart. d'Aubepierre.)
Garait, 1436. (Arch. de Guéret:)
Guéret, 1447, 1603. (Arch. de Guéret.)
Baylivia Guaractensis, 1447. (Ch, de la Chapelle-Taillefer.)
Guéret, 1451. (Terr. de Monbut )
Garet, 1462. (Sénéchaussée.)
Garest, 1483. (Terr. de Monbut.)
Garet, 1509. Guéret, 1510. (Ch. de la Chapelle Taillefer.)

Lantarius, comte de Limoges, y fonda un monastère,vers l'an 700 et y mit pour premier abbé Saint-Pardoux,
qui y mourut en 737 (Act. SS. Benedict.). Saint Pardoux lui donna tant de réputation avant et après sa mort,
qu'il s'y est formé une ville (Mabill. Annal. An. 725 et 737).


à suivre....
 


Villages en 2001:

Changon, Cherdemont, Le Maupuy, Le Peuronceau, Les Ribières.

 
     
 
        

Jean-Luc JOLY