THAURON
Canton : Pontarion
Département de la Creuse
 
 
  Relevés imprimables de l'état-civil de la commune :

1658-1792  Baptêmes  +
1662-1792  Mariages  +
1658-1792  Sépultures  +
1663-1792  Actes divers

1793-1934  Naissances  +
1793-1934  Mariages  +
1793-1934  Décès  +
En ligne le :
06/02/2007
19/02/2007
19/02/2007
07/02/2007

16/07/2007
03/07/2007
11/03/2007
mise à jour :
22/10/2008
"
"
"

28/08/2010
09/09/2010
28/08/2010
auteur :
Olivier PASQUET
"
"
"

"
"
"
  Compléments :
Dénombrement de la population 1911
Notes et statistiques

Migrants hors du Limousin
Sur le ministère de la Culture :
base Mémoire
Olivier PASQUET
"

Thauron sur le portail creusois
Le monument aux morts
Mémorial de Combauvert
Vue du ciel
Le suivi de cette commune est assuré par Olivier PASQUET,
n'hésitez pas à le contacter lors de vos recherches généalogiques.
 
    Insee : 23253      
Clic sur la carte pour agrandir le canton de xxxx
 
Population légale (Insee) en : 2007
1906
1806
196 h
741 h
513 h
Superficie : 2 234 ha
Altitude : 390 à 632 m
Densité : 8 h/km2
 
        Thauron : un peu d'histoire, des photographies et quelques chiffres :  
 




L'église de Thauron
dans les années 2000

image





Cartes postales
anciennes :


image


image


image




Le chapeau des anglais



image
 


Paroisses et Communes de France : Creuse
Christian POITOU, CNRS éditions, 2000

Élection :
En 1477, « pays et comté de la Marche », châtellenie de Drouilles (Dupont-Ferrier). Châtellenie de Drouilles en 1643, 1686 et 1751.
Une partie de la paroisse de Thauron ressortissait à la sénéchaussée de Montmorillon (AN, D IV bis 45).
Provinces : Thauron était partagé entre la Marche et le Poitou, le Thauron constituant la frontière entre les deux provinces.
La rive droite appartenait à la Marche, tandis que la gauche (comprenant notamment l'abbaye du Palais-Notre-Dame)
était en Poitou (A. Thomas, Le Comté de la Marche..., p. XLV).
Vocable :
Saint Christophe et saint Jacques.
Présentateur :
L'abbé d'Eymoutiers (Nadaud, p. 333) ; le prévôt d'Eymoutiers selon le pouillé de 1773.
Toponymie :
Taoron ; Touron ; Taurion (Nadaud, p. 333) ; Thoron ; Thoron-Pontarion (pouillé de 1773) ; Thauron (1801).
Territoire et administration :
La collecte de Thauron était constitué de Thoron (« église seule »), et des villages des Autars, le Bosgros, le Coudert, Leycuras,
le Chezeau, Villareix, le Moulin de Villareix et Fontaneix (AD lite-Vienne, C 119, Table..., p. 13).
Par ordonnance du 16 septembre 1829, les villages de Combeauvert, la Trélonge, Lavaudgarde, Bonneville et la Cime passent de Bosmoreau à Thauron (AN, F2 II, Creuse2 et D. Dayen, MSSC. t XLII. 1984, p. 118).
Inversement les villages de Maucheix et d'Archissat passent de Thauron à Bosmoreau (ibid.).
NB Jusqu'en 1829, la commune de Bosmoreau était divisée en deux parties séparées par le territoire de celle de Thauron (AN, F2 II, Creuse2).
Cadastre :
Confection : 1812-1854 ; atlas cantonal : 1812 ; plan : 1811-1812 .
Démographie :
Communiants en 1762 selon Nadaud : 960 ; communiants selon le pouillé de 1773 : 450.
Militaires (compris dans les chiffres de population ci-dessus) :
An IV: 12 ; an XII : 11 ; 1806 : 2 ; 1820 : 4 ; 1831 : 4.
Conservation des registres paroissiaux et d'état civil :
-A.D.: 1737-1792 (manquent 1746, 1748-1752) ; 1793-1932.
-A.C. : 1793--->.
Bibliographie :
Laborde (C.), « L'église de Thauron. L'oppidum de Thauron », MSSC, t. XXXIII (1958), p 426-433.
Wyse-Bonaparte (William-Napoléon), « Histoire des localités de la Marche. Thauron », dans La Marche. 1860-1862, p. 16-20.


Notice par A. LECLER
Dictionnaire, topographique, archéologique et historique de la Creuse
Vve H. DUCOURTIEUX, imprimeur, Limoges, 1902

THAURON
est une commune du canton de Pontarion, qui a 734 habitants.
Sa superficie est de 2,214 hectares, et son altitude au-dessus du niveau de la mer de 623 mètres.

Ecclesia sancti Christophori de Thauron, 1154 (Bibi. nat. Baluze, Arm. t. 38).
Capellanus de Thouront, XIV°, siècle (Pouillé).
Parrochia de Tauront, 1329.
Touront, 1457; Thouront, 1417; Thoront, 1472 (Ch. et cart. des Ternes).
Eccelsia de Thouront, 1472 (Coll. Gaign, 184, p. 188), 1483 (Ibid. 186, p. 186.)
Thouron, 1543 (Terr. de Bourganeuf).
1612, Thoron, 1674 (Reg. par.)

Thauron était une cure de l'ancien archiprêtré de Bénévent qui avait pour patrons saint Christophe et saint Jacques. On voit dans une Bulle du Pape Adrien IV, qu'en 1154 l'église de Saint-Christophe de Tauron était une possession de l'église d'Eymoutiers. Vers la fin du XVIII° siècle elle avait 960 communiants (environ 1,280 habitants).
Le prévôt d'Eymoutiers y nommait les curés en 1471, 1514, 1516, 1531, 1560, 1612, 1650, 1659, 1682, 1740, 1768.
N... Masmoret était curé de Thauron avant 1718. François Champeaux, mourut en mars 1748.  Pierre Raymond fut nommé le 5 avril 1768; pendant la Révolution il subit la déportation ainsi que son vicaire Jacques Raymond.

Après le Concordat, la paroisse de Thauron fut desservie par les curés de Pontarion :
Jean-Baptiste Laumont, 1803-1824. Joseph Mourellon 1821-1837. André Gilbert, 1837-1846.
Louis-Hyacinthe Léonard, 1846-1848.
N... Fournit fut nommé curé de Thauron en 1848.
N... Cathy en 1850. N... Longeviallc en 1855.
Sylvain Delarbre en 1864, Louis-Marie Sapin-Truffi en 1872.
Auguste Buisson en 1881.
Alexandre Solignac en 1881.
Barthélémy Delort en 1887.
Joseph Augory en 1890.
Louis Fouquet en 1898.

L'église de Thauron était totalement neuve en 1490.
Dans le cimetière, on remarque une colonne terminée en, forme de chapeau portant un cône tronqué.
On l'appelle le Chapeau des Anglais. Je ne peux y voir que l'œuvre d'un tailleur de pierre du pays
qui a voulu décorer la tombe de ses défunts d'un monument quelconque.
La montagne où se trouve le bourg de Thauron était jadis couronnée par un oppidum; elle conserve encore des parties de murs vitrifiés, et de souterrains. De nombreux débris de toute sorte sont enfouis dans son sol ou gisent à sa surface.

On trouve dans cette commune les villages suivants :
Plusieurs de ces villages ont été à différentes époques de la paroisse de Bosmoreau.

Mont de-Transet (Le). L'abbaye du Palais possédait, au XII° siècle, trois granges sur la paroisse de Thauron : Arcissas,
que les registres paroissiaux disent être dans la paroisse de Bosmoreau en 16121,
Le Mont de Transet et La Chaise.
Palais (Le)
. — L'abbaye du Palais-Notre-Dame fut fondée par Giraud de Salis, au plus tard en 1120.
Les religieux, après y avoir vécu d'abord en ermites, prirent le chant et les usages de Cîteaux et s'unirent à cet ordre en 1162.
On y trouve actuellement la maison des religieux qui porte la date de 1574, puis en ligne parallèle, la chapelle romane en forme de croix dont il ne reste qu'une masure de quelques mètres de haut.
Enfin entre ces deux constructions, la maison de l'abbé gracieuse habitation construite au XVIII° siècle.
 L'abbaye était sous le patronage de la Sainte-Vierge. Primitivement les abbés étaient électifs;
mais plus tard ils furent nommés par le roi.
Les abbés du Palais dont le nom est connu sont :
Arbert en 1194. Jean de Colonjas en 1211. R... en 1220.
S ... en 1224.  Bernard en l228. J... J... en 1305. Pierre, 1352. Etienne de la Plagnola, 1355. Etienne, 1373. Charles, 1388. Jean Richer, 1404. Louis Augustin, 1443. Audois d'Aubusson. 1444.
Ce furent ensuite des abbés commendataires :
Guischard d'Aubusson, 1475. — François Jaille, 1533. Claude Sublet, 1575. François Doumy, 1575.
Léonard Champesme, 1585. François Doumv,1598. Robert d'Aubussson, 1623.  Mathieu de Vertamon 1621.
Jean du Mesnil-Sarron de Beaujeu. Henri de Razès, 1655.  Guillaume de Razès. 1670. 
François du Pouget de Saint-Pardoux de Nadaillac, 1?86. — Eméric France, 1707.
Joseph Castillon de Monchau, 1709. Louis Loupiat de la Deveze, 1712. Jean Joseph Dupeyrat, 1737.
Jean de Sahuguet. Damarzit d'Espagnac. 1742. —Léonard de Sabuguet-Damarzit d'Espagnac,1743.
N... de Beaurepaire, 1780. — Charles•Marie de Gain de Linards, 1783.

Basgros (Le).   Bonneville.  Voir à l'article Bosmoreau.   Chaise (La).   Chezeau-la-Marche.    Chezeau-Raymond (Le).
Cime (La).   Combeauvert.   Fontaneix.   Hautards (Les).
   Landes (Les).   Lavaud-Garde.   Lescuras.   Manchez.
Mardennes (Les).   Mas (Le).   Trelonge (La).   Villareix.


DICTIONNAIRE HISTORIQUE, GÉOGRAPHIQUE ET STATISTIQUE ILLUSTRE DE LA CREUSE
Par Pierre VALADEAU, édition la Tour Gile, 1893.
 

La commune de Thauron a une sup. de 2,214 hect. et une population de 772 habitants; elle comprend 19 villages.
Son chef-lieu, Thauron (13 m. 58 h.), à 378 mètres d'altitude, est traversé par un chemin vicinal,
de la route nationale n° 141, au chemin de gr. com. n° 10; il est à 3 kilomètres de Pontarion, son canton , et à 8 kilomètres de Bourganeuf, son arrondissement. 
Ecole double.

Bureau de Poste à Pontarion.

Station à Bourganeuf, 7 kilomètres.
Fête. - 16 août, Saint-Roch, D. S.

HIST. - Avant la nouvelle division territoriale, Thauron faisait partie de la Marche, de la généralité. de Moulins, de la sénéchaussée. de Guéret et de l'archiprêtrée de Bénévent.
Dans l'église, il existe un souterrain qui n'a pas encore été exploré.  La montagne occupée par le bourg de Thauron était jadis couronnée par un oppidum. -À signaler des murs vitrifiés et, dans le cimetière, une colonne surmontée d'un cône tronqué, appelée Le Chapeau des Anglais.r /> Il existait autrefois, au village du Palais, une abbaye importante; elle fut fondée, vers 1120, par Géraud de Salis et fut unie, en 1162 à la Congrégation de Cîteaux. Hugues le Brun, comte de la Marche, par son testament daté de 1245, avait fait plusieurs legs en faveur de cette abbaye. Une curieuse légende sur cette abbaye a été publiée par l'Almanach des Gourmands (2e année).
Bonneville était autrefois une ancienne paroisse qui se composait de quatre villages en 1625. Son église était dédiée à saint Barthélemy. 
Les villages de cette commune sont:

Les Hautards. - 12 m. 56 h.    Le Mas. - 8 m. 30 h.   Le Chezeau-Raymond. - 4 m. 30 h.   La Chaise. - 8 m. 44 h.

Le Mont de-Transet. - 14 m. 71 h.   Le Palais. - 5 m. 37 h.    Fontaneix. - 4 m. 39 h.    Lavaud-Garde. - 14 m. 72 h.

La Cime. - 9 m. 50 h.    Bonneville. - 7 m. 28 h.    Combeauvert. - 18 m. 69 h.    La Trelonge. - 2 m. 24 h.

Lescuras. - 2 m. 18 h.   Le Chezeau-la-Marche. - 2 m. 16 h.   Villareix. - 6 m. 30 h.   Les Landes. - 1 m. 6 h.
Le Basgros. - 6 m. 29 h.   Les Mardennes. - 1 m. 6 h.


Villages en 2001:

Le Bagros, Bonneville, Les Bruges, La Chaise, Chézeau-la-Marche, Chézeau-Raymond, La Cime, Combeauvert, Fontaneix, Les Hautards, Lavaugarde, Lescuras, Les Mardennes, Le Mas, Le Mont-de-Transet,
Moulin-de-Villareix, Le Palais, La Trélonge, Villareix.

 
     
 
        

Jean-Luc JOLY>