État civil : relevés imprimables et recherche en ligne :
Ancien régime :
1569-1713  Baptêmes
1680-1713  Mariages
1569-1713  Sépultures
Nouveau régime :
-
1806-1900  Mariages

-
mis en ligne le :
13/04/2012
"
"


19/05/2011
mis à jour le :






auteurs:
Pierre BOURUT
"
"


Alain ANTONY
État civil : actes numérisés et indexés : les photos des actes seront en ligne !
1901-1933  Naissances
1901-1933  Mariages

1901-1933  Décès
- -
Inscrivez-vous ici !
Michelle VERGNAUD
Inscrivez-vous ici !
Autres archives :
Actes notariés :
-
Dénombrement :
1911 [1ère page ; page fin]

-

20/03/2010



08/07/2012



Jean-Pierre AUCLAIR
Répartition annuelle des actes relevés :
 
image
Gentilé : les Croquants
Insee : 23069
Encours en mai 2012 : néant.
Si vous aussi souhaitez participer, inscrivez-vous ici
nous pourrons vous confier des numérisations de registres pour la transcription.
Lire les notes de Pierre BOURUT : lire.
Dernières parutions le : 13 avril 2012.
  
  Compléments sur la commune :   Sur le ministère de la culture :
Population et géographie :
Population en 2009 (Insee) : Dénombrements et recensements :   Superficie :
477 habitants 1806 : 517 hab. 1911 : 1013 hab.   1946 : 812 hab.   1 416 hectares
Densité de la population 1846 : 1068 hab 1921 : 826 hab.   1968 : 746 hab   Altitude :
34 habitants au km2 1906 : 942 hab. 1936 : 800 hab.   1982 : 834 hab.   640 à 829 mètres


Extraits de « PAROISSES ET COMMUNES DE FRANCE »
Christian POITOU, PAROISSES ET COMMUNES DE FRANCE, Dictionnaire d'histoire administrative et démographique. CREUSE. CNRS Éditions. 2000.
« Pays » de Franc-Alleu au XV° siècle (Dupont-Ferrier). Mandement de Bellegarde aux XVII° et XVIII° siècles.
En 1665, Crocq appartient à l'élection du Franc-Alleu (BN, 500 de Colbert, ms 280. f° 74).
Sénéchaussée de Riom avant 1531 pour la totalité de la paroisse.
Après 1635, Crocq appartient à la sénéchaussée de Guéret, où se trouve le clocher (BN, Joly de Fleury, ms 1173, f' 121 v°).
Crocq et Nabéron possédaient des justices seigneuriales ressortissant à la sénéchaussée de Guéret.
Province :
Franc-Alleu (la « ville » de Crocq était considérée comme la capitale du Franc-Alleu). Gouvernement de la Marche selon Florent d'Argouges (1686).
Vocable : Saint-Éloi.
Présentateur : Le châpitre de Ste-Marie d'Herment.
Toponymie : Croq (1406) ; Croc (1533) ; Le Crocq (1562) ; Croc (1620, 1710) ; Crocq (notamment en 1801).
Territoire et administration :
Par ordonnance du 6 mai 1836,1a commune de Monteil-Guillaume est supprimée et réunie à celle de Crocq (AN, F2II Creuse', et BL, 1836, t. XII, p. 207). Démographie :
- 1697 : 89 feux et 300 habitants (J. Le Vayer, Mémoire de la généralité de Moulins, p. 55).
Bibliographie :
- Laborde (C.) « D'où vient le nom de Crocq », MSSC, t. XXXIII (1957), p. 82-83.
- Tardieu (A.) et Boyer (A.), Histoire illustrée des villes d'Auzances et de Crocq, Herment, 1888, in-12. 187 p. (rééd.1991, Paris, Res Universis).
- Garde (Ernest), Voyage en pays crocquant, Condé-sur-Noireau, Corlet, 1990, 300 p.
Conservation des registres paroissiaux et d'état civil  [ inventaires aux AD23 ] :
Collection du greffe aux AD23 :
- B.M.S. de 1629 à 1792.  Lacunes : 1769, 1682, 1688-1691.
- N.M.D. de 1793 à 1932.

Collection communale aux AD23 :
- B.M.S. 1569 à 1633 et 1693 à 1703 et 1737 à 1792. Lacunes : 1571, 1574-1599, 1602, 1608-1627, 1742, 1749, 1762.
- N.M.D. 1793 à 1933.  Lacunes : N. an VII.

Collection communale en mairie :
- B. 1621 à 1668; M.S. 1656 à 1668; B.M.S. 1669 à 1792.  Lacunes : 1649-1654, 1688-octobte 1690.
- N.M.D. de 1793 à nos jours.
Le premier acte
de la paroisse présent aux AD23 :


1569
Charles IX est Roi de France
Diaporama :

image
image
image
image
image
image
image
image
image