Relevés imprimables :
Ancien régime :
1679-1792  Baptêmes *
1679-1792  Mariages *
1679-1792  Sépultures *

Nouveau régime :
1793-1932  Naissances
1793-1932  Mariages
1793-1932  Décès

Dénombrement :
Année 1911
mis en ligne le :
08/10/2007
30/10/2005
08/10/2007

22/01/2008
20/08/2007
20/08/2007

08/11/2011
mis à jour le :
19/06/2008
28/01/2008
19/06/2008

29/05/2011
"
"
auteurs :
Voir ci-dessous
"
"

"
"
"


Marie-Claire BRIANÇON
Transcription : BMS 1679 à 1792, et N. 1793-1805, M. 1793-1812, D. 1793-1805 par Josette MORÉ, ensuite par Marie-Claire BRIANÇON
Compléments :
Migrants hors du limousin
Sur le Ministère de la Culture :
Base Mérimée  Base Mémoire
Saint-Pardoux-Morterolles sur le web
Morterolles sur le portail creusois
Monument aux Morts    La commune vue du ciel
* Notes de Josette Moré
Population légale (Insee) :
Recensements :
2007
1906
1806
- hab.
334 hab.
392 hab.
Superficie :
Altitude :
Densité de population :
1473 hectares
650 à 780 mètres
- hab. au km2 en 2007
Code Insee : 23135   les ?
image

Villages de la commune par A. Lecler (1902) et par l'Insee (1946) :
A. Lecler (1902)
Alesme.
Bois-Larron (Le).
Breuil (Le).
Freisseix.
Masdérier (Le).
(Le Mas derrier en 1555).
Point-du-Jour (Le).
Puy-la-Croix (Le).
Rieublanc.
Villatange
Insee 1946
Total commune
Allesmes
Bois-Larron
Breuil (Le)
Fresseix
Maison-Rouge
Masdarier
Puy-Lacroix
Rioux-Blanc
Villatange
Maisons
60
2
1
10
5
1 (inhabitée)
2
2
9
2
Ménages
48
1
1
6
4
0
1
2
5
2
Habitants
169
3
5
17
16
0
1
4
20
11
Insee (2001)
En 1964 la commune est unie à Saint-Pardoux-Morterolles; pas de renseignements disponibles.
Inventaire de la conservation de l'état civil et paroissial aux AD23 et en mairie :
Collection communale conservée en mairie : NMD de 1803 à nos jours.
Collection communale conservée aux AD 23 :
BMS de 1679 à 1791 (lacunes : 1684-1688, 1691, 1693, 1699, 1706, 1712-1713).
NMD de 1793 à an X.
Collection du greffe conservée aux AD23 :
BMS de 1679 à 1791 (lacunes : 1693-1736, 1739-1741, 1743-1790.
NMD de 1793 à 1932. (lacunes : M. an VII et VIII cf. Bourganeuf.
Paroisses et communes de France, Christian Poitou, CNRS éditions, 2001 :
image
Blason du Poitou
« d'argent
au lion de gueules,
à la bordure de sable besantée d'or »
Morterolles était une annexe de Faulx en 1570. Ce fut ensuite une cure sous le patronage de sainte Anne. À l'église de Sainte-Anne de Morterolles se rattachait l'annexe de Saint-Gilles, communément appelée de Saint-Giry. Comme Sainte-Anne, elle avait été annexe de Faulx en 1570. Son patron était saint Gilles (A. Lecler, Dict... p. 457).
Province : Poitou.
Vocable : Sainte-Anne.
Toponymie :
Monteyroux (Nadaud, p. 343) ; Morterol ; Morterolle (1801).
Territoire et administration :
La collecte de Morterolles se composait des éléments suivants appartenant à trois paroisses :
- le bourg de Morterolles et les villages de Villasange, Mas-Damier, Alême, Rieu-Blanc, le Moulin de Bois-Larron, le Fraisseix
  et l'annexe de St-Gilles (où « l'église est seule ») (paroisse de Morterolles) ;
- le village de Chez-Brouillard (paroisse du Compeix, élection de Limoges) ;
- les villages du Mas et du Pit paroisse de Royère [de-Vassivière] (AD Hte-Vienne, C 119, Table..., p. 17).
Par ordonnance du 30 septembre 1829, le village du Breuil passe de Saint-Pardoux-Lavaud à Morterolles (AN, F211 Creuse). 340).
Par arrêté préfectoral du 21 décembre 1964, la commune de Morterolles est réunie à celle de Saint Pardoux-Morterolles qui prend le nom de Saint-Pardoux-Morterolles (JO 1965 n° 405, p. 340. 7 février 1965).
Cadastre :
Confection : 1827-1833 ; atlas cantonal : 1810 ; plan : 1831.
Bibliographie :

Dictionnaire topographique, archéologique et historique de la Creuse par A. Lecler, Limoges 1902 :
MORTEROLLES est le chef-lieu d'une commune dans le cannton de Royère, arrondissement de Bourganeuf, qui a 1,473 hectares de superficie et 395 habitants.
Sa plus faible altitude au-dessus du niveau de la mer est de 650 mètres, mais elle s'élève jusqu'à 780 sur la limite orientale.

Morterolles, appelé quelquefois Monteyreux, était dans l'ancien archiprêtré de Bénévent. En 1570 c'était une annexe de Faux.
Ce fut ensuite une cure, sous le patronage de Sainte-Anne, où il y avait à la fin du siècle dernier 360 communiants, supposant 480 habitants.

C'était le grand prieur d'Auvergne qui y nommait les titulaires en 1514, 1695, 1697, Laguerie, curé de Morterolle et Saint-Gilles, mourut en 1762.
N... Bernaud tut nommé en 176!.
Depuis la Révolution cette paroisse a été desservie, par le curé de Saint-Pardoux-Lavaud.
En 1616, l'élise paroissiale de Morterolles était une annexe de la commanderie de Bourganeuf ; elle était desservie par un religieux de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem. Elle était petite et avait, été mal entretenue. On y voyait un reliquaire en cuivre émaillé fait en forme de coffre, et une custode en laiton émaillé pour le Saint-Sacrement. Le grand prieur, seigneur spirituel et temporel, et dimier général du lieu, servait au curé une pension de cinq livres et dix setiers de seigle.

A l'église de Sainte-Anne de Morterolles se rattachait l'annexe de Saint-Gilles, qu'on appelait communément de Saint-Giry. Elle avait été, en 1570, comme Sainte-Anne, une annexe de Faux. Son patron, était Saint-Gilles.
Diaporama :

image
image
image
image
image
image
image
image
            
        Haut de page